Paroisse Sainte-Marie des Peuples

Amilly - Lucé - Mainvilliers

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Le mot du curé
Retrouvez ici tous les éditos du curé, tels que publiés dans les feuilles mensuelles d'informations paroissiales.

FRAGILITES ET MERVEILLES

Envoyer Imprimer PDF
C'est la rentrée. Pour nous remettre en route, voici quelques témoignages de ce qui s'est vécu au carême et au temps de Pâques, alors que les groupes de partage d'évangile étaient invités par notre évêque à regarder les situations de  fragilités et mettre en valeurs ce qui se vit :

  • Dans son magasin, elle voit souvent une cliente de 20 ans, de plus en plus myope et grossissante. Un jour, elle lui dit: «Est-ce que vous ne vous enfermez pas devant votre ordinateur chez vos parents?» La cliente confirme, elle est heureuse que quelqu'un ait reconnu son mal-être. Quant à la responsable du magasin, elle avait prié l'Esprit Saint longuement avant, et personne n'est entré dans le magasin pendant son échange avec la cliente.
  • Marie a 86 ans, elle est entrée en maison de retraite depuis 2 ans. De mois en mois, elle se déplace plus difficilement, et son mental diminue; elle n'arrive plus à lire Ouest-France. On aurait aimé l'accueillir à Chartres, mais c'était la couper de tout son environnement familier. Mais Marie n'est pas triste, elle ne se plaint pas. Tous les deux mois, on va lui rendre visite une semaine. Sa fille est là chaque fin de semaine, ses petits réseaux locaux la visitent, de temps en temps.
  • Un ami de 30 ans, il boit, il se prostitue à Paris. Mais il voudrait être accepté comme il est. Un jour, une amie l'emmène à l'église d'Alésia. Il entend le mot « confession », et il lui dit: «Moi, si je me confesse, il faudrait que je parle au moins toute la nuit ! ». Continuant la balade, elle l'emmène à la chapelle miraculeuse rue du Bac. Et là, il se confesse ...

Ces témoignages iront rejoindre le « livre des merveilles» qui sera constitué pour le grand rassemblement « Diaconia 2013 » à Lourdes

Père Pascal Desquilbet, CCN
Mise à jour le Samedi, 25 Juillet 2015 19:34
 

JUIN 2012 - LE MOT DU CURE

Envoyer Imprimer PDF
Dans le grand cycle du carême et du temps pascal, qui vient de s’achever à la Pentecôte, notre paroisse a été marquée par plusieurs réalités. Il y a eu les riches échanges des groupes de  carême (qui se sont prolongés après Pâques)… Et plusieurs ont envie de continuer ce partage si fructueux… Il y a eu aussi l’accueil des familles confrontées à la précarité, et une belle rencontre s’est vécue, prémisses de nouvelles solidarités, dans le mouvement de toute l’Eglise de France en route vers « Diaconia 2013, servons la fraternité ». Je pense également à la fête des 19 jeunes qui se sont engagés par la profession de foi à l’Ascension, et les 3 qui ont vécu la Confirmation ; aux personnes qui ont cheminé avec : le catéchuménat, le parcours Alpha, les soirées F.O.I, le SEM, le MCR[1], sans compter toutes les personnes au service de la liturgie… Et puis les familles qui se relaient pour prier pour les vocations… Et pardon si j’en oublie !
Nous faisons ici l’expérience – une fois de plus – que c’est la communion qui nous fait vivre, la communion fraternelle, dans la communion avec notre Seigneur, source de tout amour, de toute communion vraie.

Dimanche 17 juin, ce sera la journée communautaire. Il y aura une seule messe, à Amilly à 10h30, suivie de l’apéritif à la salle des fêtes, du repas partagé et l’après-midi pour s’amuser, danser, et nous conforter dans cette communion fraternelle qui nous vient « d’en haut », du Saint-Esprit répandu par le Christ ressuscité. Laissons-nous entraîner dans ce mouvement de l’Esprit, pour témoigner de Lui, chacun dans notre service, chacun à notre place, chacun dans notre vocation. ...Et voici comment grandit le Corps de l’Eglise, présence du Christ au milieu du monde.

Père Pascal Desquilbet, CCN


[1] FOI : Fraternité œcuménique internationale : soirées autour d’un film et groupes de partage ; SEM : Service évangélique des Malades ; MCR : Mouvement Chrétien des retraités

Mise à jour le Dimanche, 26 Juillet 2015 08:03
 

QUEL ROI ?

Envoyer Imprimer PDF
Au cours de ce mois de novembre, commencé dans la joie de la communion des saints, nous allons fêter le Christ roi de l’univers. A vues humaines, il est un autre roi en ce monde, qui domine nos vies dans ses aspects les plus prosaïques, c’est l’Argent.

Mais voici un roi, qu’il s’appelle ici Euro ou là Dollar, Yen, Rouble ou Yuan, … la Bible l’appelle Mammon : l’idole la plus cachée, mais la plus vénérée. Nous échappons difficilement à son pouvoir, car nous sommes sans cesse confrontés à ses exigences.

Mais nous pouvons nous servir de lui, ou nous laisser asservir par lui. La tentation est forte, car il donne beaucoup de pouvoir. C’est lui en fait qui dirige le monde, bien plus que les dirigeants politiques… Et ceux-ci se débattent avec lui en ces temps difficiles, pour essayer de calmer ses soubresauts, dont nous risquons encore de faire les frais d’ici peu, en terme de récession, chômage, précarité…

En 2007, a commencé une crise mondiale, la crise des subprimes, due à la cupidité insatiable de certains financiers américains privés, qui a eu des répercussions immenses sur l’économie de toute la planète. Mais nous assistons maintenant à une nouvelle crise, due cette fois-ci aux problèmes d’endettements publics, non pas seulement d’un pays, mais de plusieurs pays, qui vivent depuis longtemps bien au dessus de leurs moyens, doublés d’intérêts privés, qui usent de tous les moyens possibles pour échapper à l’impôt…

Il ne s’agit pas de rêver d’un monde sans argent. Mais il nous faut choisir notre camp ! Sous quel roi voulons-nous servir ? …Ce Mammon vaniteux, plein d’enflure – on dit qu’il n’a pas d’odeur, mais en fait, bien souvent, il pue l’injustice et l’égoïsme… Ou bien ce roi humble, « monté sur un âne, le petit d’une ânesse » disait le prophète Zacharie, ce roi de justice et de paix, ce Christ qui donne sa vie pour tous les hommes, et qui nous dit de façon toute simple : « Ce que vous avez fait aux plus petits d’entre les miens, c’est à moi que vous l’avez fait. » Le programme n’est pas compliqué… Il suffit de le choisir !

Père Pascal Desquilbet, CCN


Mise à jour le Samedi, 25 Juillet 2015 19:37
 

LE PERE BRUNO NOUS ECRIT

Envoyer Imprimer PDF

Chers ex-paroissiens, mais amis pour toujours !

Ma part (50% )  de vos dons a été reversée comme prévu pour l'entretien et la restauration du monastère de Tibhirine.
Ci dessous le bref mail reçu du père Jean-Marie Lassausse, gérant du monastère.
J'ai eu un coup de fil aujourd'hui (ndlr : 29/09/2011) du responsable de l'association des Amis de Tibhirine qui a bien reçu le chèque.
par providence un site du monastère vient d'être  ouvert ces jours ci par le diocèse d'Alger , vous pouvez suivre l'évolution et la vie de ce lieu :


“ Les moines de Tibhirine ont légué à l’humanité un message de fraternité adressé à tout homme et à toute femme, par delà les appartenances religieuses.
L’Eglise d’Algérie a la volonté de sauvegarder et de transmettre cette mémoire,
Père Bruno Vuillaume

devenue patrimoine.
Le site officiel du monastère de Tibhirine présente donc le monastère et son actualité, son histoire ainsi que le message des moines martyrs.
Il permet aussi aux visiteurs et pèlerins, chaque année plus nombreux, de préparer leur venue à Tibhirine.
Le diocèse d’Alger a entrepris la restauration du monastère et de ses structures d’accueil (hôtellerie, chapelle).
Le site permet de collecter les dons de tous ceux qui veulent s’associer à ce projet et soutenir ces travaux”.

Mail de J-M Lassausse ci dessous:
Cher Bruno
J'ai bien reçu ton courriel et je t'en remercie chaleureusement, je suis un peu dépassé par l'affluence à Tibhérine, le travail agricole et le reste...Ton don servira à la restauration du monastère, nous avons commencé...par le biais de l'association des Amis de Tibhérine.
Voici les références en spécifiant pour J.M.L. Restauration du monastère en pièce jointe.
Grand merci.
Jean-Marie Lassausse


Donc, merci pour les chrétiens d'Algérie. Je viens d'avoir aussi des nouvelles de la paroisse de Bedjaïa, en bord de mer et de la Kabylie, les 2 soeurs très âgées sont reparties en France, ainsi que le prêtre français qui était "fidéi donum" pour 3 ans . Le prêtre français suivant attend son visa ..... priez pour ça.
A Paris, riche en vie sociale, intellectuelle et populaire dans le 18ème, je me porte bien, je fais du vélo, plus vite que les voitures, c'est jouissif ! Et je continue mon footing au parc de la Villette... Si vous passez à Paris, la porte est ouverte. Ici , c'est un vai caravansérail !

Amitié et fidélité dans le Seigneur.
Bruno Vuillaume
06 79 47 32 25


Mise à jour le Samedi, 25 Juillet 2015 19:40
 

HÔTE DE L'EGLISE EN ALGERIE

Envoyer Imprimer PDF
Invité par Mrg Paul Desfarges, et encouragé par le responsable de la communauté du Chemin-Neuf, je suis venu en Algérie rencontrer et découvrir l’Eglise du diocèse de Constantine et d’Hippone pendant 15 jours (Constantine, Skikda, Annaba, Batna, Béjaïa ).


Mes premières impressions furent de ressentir cette Eglise comme une « Eglise de la crèche » et j’ai médité cette parole de l’Evangile selon Luc : « Parce qu’il n’y avait pas de place  pour eux dans la salle d’hôte…elle le déposa dans une mangeoire. ».
J’ai lu par la suite dans la sacristie de la basilique d’Hippone (Annaba), avant la messe de Notre Dame d’Afrique le 30 avril, que cela rejoignait la devise de l’évêque.

Une Eglise de la crèche, cachée mais illuminée de l’intérieur, qui attire des ‘‘bergers’’ natifs du pays, des algériens travaillés par L’Esprit Saint.  Cette Eglise crée un petit appel d’air, un souffle ténu, une brise légère d’Esprit Saint parmi les croyants en Dieu de ce pays. Comme le prophète Elie de la Bible (1 Rois 19), certains sont appelés à héberger dans la grotte/crèche de leur cœur  cette Présence Divine et à adhérer à l’Evangile puis à l’Eglise. Cela me rappelle un verset du Coran : « C’est Dieu qui a fait descendre la Présence Divine (Sakîna) dans le cœur des croyants, afin qu’ils ajoutent une foi à leur foi. » (Al-Fath. Coran 48,4)

Une Eglise qui accueille aussi  des jeunes de passage, comme les ‘‘mages’’, avec leurs  richesses spirituelles et leur joie : je veux parler de ces nombreux étudiants des pays du sud-saharien. Ils demeurent en Algérie quelques années et retrempent leur foi chrétienne au contact d’une société musulmane.

J’espère dans la foi que ce souffle saint va aussi  attirer de nouveaux membres qui pourront relayer les « bons et fidèles serviteurs » (fidèles-laïcs ou religieuses et prêtres) en mission en Algérie depuis plusieurs décennies et qui ont traversé toutes les épreuves avec ce peuple.

En étant l’hôte de cette Eglise, j’ai reçu de la joie spirituelle, je vais la partager ici avec les chrétiens : c’est un peu de la Gloire de Dieu qui paraît. « Votre vie est cachée avec le Christ en Dieu. Quant le Christ, votre vie, paraîtra, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui en pleine gloire » (Colossiens 3, 3)

Père Bruno Vuillaume, CCN
Mise à jour le Samedi, 25 Juillet 2015 19:42
 


Page 9 sur 11
Bannière

Nous contacter

Presbytère de Lucé

1 place du 19 mars 1962

Tel: 02.37.33.03.19

 

Permanences:

Du mardi au vendredi*: 17h à 18h30 - Samedi: 10h à 12h

(*le mardi seulement pendant les vacances scolaires)



Presbytère de Mainvilliers


4 rue Esther Villette

Tel: 02.37.21.15.33

 

Permanences:

Mercredi: 16h30 à 18h - Samedi: 10h à 12h

 


Presbytère d'Amilly


8 rue Jean Moulin

Tel: 02.37.27.59.07 (sur rdv)